Rester à domicile

Les aides pour vivre à domicile

Rester à domicile

La priorité du Conseil départemental est de tout mettre en œuvre pour que les personnes âgées qui le désirent puissent continuer à vivre chez elles, le plus longtemps et dans les meilleures conditions possibles. L’aide à domicile constitue un maillon essentiel du schéma gérontologique mis en place par le Département.

Les aides pour vivre à domicile

  •  l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (l'Apa)
    L'Apa aide à vivre à domicile en contribuant à la rémunération d'un ou de plusieurs salariés, et plus largement en finançant des dépenses liées à la dépendance : accueil de jour, accueil temporaire, certaines adaptations du logement, installations d'équipements appropriés, etc.
  • Les aides ménagères au titre de l'Aide Sociale
    Elles consistent en une prise en charge d'heures d'aide ménagère par le Conseil départemental, au profit de toute personne âgée de plus de 65 ans ne pouvant plus assurer les actes ménagers dans son environnement quotidien. Il peut s'agir d'une aide en nature ou en espèces. L'aide ménagère peut être attribuée aux personnes âgées disposant de ressources inférieures ou égales au plafond d'octroi de l'Allocation Simple, soit 613,99 €/mois.
 
  • Le portage de repas
    Certaines communes ou organismes proposent des services de portage de repas au domicile des personnes âgées qui ne peuvent faire leurs courses ou assumer la préparation de leurs repas. Le Conseil départemental peut participer au financement d'un service de portage de repas de deux manières différentes dans le cadre du plan d'aide d'une personne admise à l'APA domicile ou au titre de l'aide sociale pour les personnes dont les ressources n'excèdent par le minimum vieillesse
  • L'adaptation de l'habitat
    Concernant l'adaptation de l'habitat, le Conseil départemental accorde des subventions pour des travaux d'amélioration des logements, aux propriétaires de plus de 60 ans sous certaines conditions.

Deux dispositifs peuvent venir compléter ces aides

L’accueil de jour et l’accueil temporaire. Le premier peut accueillir pour une ou plusieurs journées ou demi-journées par semaine des personnes âgées. Il peut être un lieu de rencontre pour les personnes isolées, ou permettre au conjoint ou aux aidants familiaux de « souffler ».

L’APA prend en charge, selon les situations, une à trois journées par semaine passée dans cette structure. L’hébergement temporaire s’adresse aux personnes âgées dont le maintien à domicile est momentanément compromis du fait d’une absence ou besoin de répit d’un entourage pouvant les aider, ou suite à une hospitalisation par exemple.

Actu en images Int

Les e-services

Documents utiles
Twitter Facebook