Viabilité hivernale

Viabilité hivernale

Viabilité hivernale

Circuler l’hiver
Le Service Hivernal d’Entretien des Routes Départementales

Verglas, pluies verglaçantes, neige, températures très basses... De décembre à février, le Conseil départemental met en place son service hivernal. En cas d'intempéries, il intervient pour assurer la circulation sur 1500 Km de routes départementales dites "prioritaires".


Tous les ans, de décembre à février, le Conseil départemental met en place un service hivernal. Surveillance, prévention, intervention, il s’agit de gérer les difficultés dues aux intempéries pour assurer la circulation sur un réseau prioritaire d’environ 1 500 Km de routes départementales.

Cet hiver, le service hivernal sera assuré du lundi 28 novembre 2016 au lundi 6 mars 2017  sur les routes départementales. Il doit permettre de résoudre, dans des délais raisonnables, des difficultés de circulation liées aux intempéries les plus courantes : plaques de verglas ponctuelles ou généralisées suite à des pluies verglaçantes, traces de neige éparse ou neige persistante, températures très basses (jusqu’à -7°C), présence de congères…
 

Sur ce réseau, les axes représentés en rouge sont les premiers traités.

Les axes représentés en bleu sont traités après rechargement des camions en sel et saumure.

Un réseau prioritaire d’intervention a été établi. Il représente environ 1 500 Km de routes (voir carte).
 
Il a été défini en fonction de l’importance du trafic, des itinéraires de transports scolaires, des pôles économiques et urbains, des grands accès à l’agglomération et au réseau autoroutier, des modifications des routes départementales (mise en service de déviation, déclassement de routes,…).

Le service hivernal c’est…

Les services du Conseil départemental intervenant sur les routes disposent d’agents placés, par roulement, sous astreintes, mobilisables 24h / 24h et 7j / 7j .
Ce qui représente chaque semaine :
  • 1 cadre de permanence qui assure la prise de décision en cas de difficultés ne rentrant plus dans une situation normale ;
  • 1 coordonnateur qui assure la coordination et l’échange d’informations ;
  • 5 patrouilleurs qui assurent la surveillance et l’inspection d’un réseau défini et décident du déclenchement des interventions ;
  • 34 agents chargés des interventions de salage et de déneigement en cas de déclenchement ;
  • 1 agent responsable du site de Saint-Pierre-des-Corps qui assure la gestion des stocks de sel et les interventions mécaniques ;
  • 1 agent mécanicien qui assure les interventions d’urgence sur les engins de service hivernal.

 Mais aussi :

  • 5 véhicules de patrouille
  • 17 camions avec lame et saleuse
  • 19 dépôts de sel et saumure répartis dans les centres d’exploitation.
Pendant toute la durée du service hivernal, c’est environ 250 agents qui interviendront dans le dispositif d’astreinte.
En moyenne, le coût du service de viabilité hivernale s’élève par année à
800 000 € hors charge de personnel, et correspond à une consommation d’environ 3 000 T de sel.
Pour exemple, un hiver avec des phénomènes plus exceptionnels de neige comme 2011-2012, le coût de la viabilité hivernale était de 1 000 000 € pour une consommation de sel de 5 580 T.
 

Qui fait quoi sur les routes en Touraine ?

Les instances responsables des services de viabilité hivernale sont définies en fonction du réseau routier :

Réseaux : Structure responsable
  • Réseau routier départemental  : Le Conseil départemental
  • Réseau routier national (RN 10 entre le Loir et Cher et l’A10 à l’échangeur d’Autrèche) : La Direction Interdépartementale des Routes (DIR) Nord-Ouest
  • Réseau autoroutier (A10, A28 et A85) : La société d’autoroutes COFIROUTE
  • Voies communales : Les communes
Les consignes de sécurité pour les usagers de la route : En période de gel, verglas ou neige, et malgré les moyens mis en œuvre, les services routiers départementaux ne peuvent intervenir partout en même temps. Les conditions de circulation peuvent donc rester difficiles et délicates par endroits.Les usagers sont invités à faire preuve de compréhension et de civisme en respectant quelques règles simples :
 

S’informer des conditions de circulation et météorologiques en consultant :

 

Quelques règles de sécurité de conduite en période hivernale :

  • éviter chaque fois que possible de circuler par mauvais temps et limiter ses déplacements à ceux strictement nécessaires,
  • adapter sa conduite et donc sa vitesse aux conditions constatées ou présumées de l’état de la chaussée et en privilégiant les axes principaux du département (voir carte du réseau prioritaire),
  • augmenter ses distances de sécurité,
  • ne pas dépasser les engins de salage et de déneigement en intervention afin de faciliter l’intervention des agents du Département et garantir la sécurité de tous les usagers.

Actu en images Int

Les e-services

Encart actualités droit (copie 1)

Pas d'article dans la liste.

Documents utiles
Twitter Facebook